PATRIMOINE MONDIAL

Gasshō-zukuri

C’est quoi le “gasshō-zukuri”?

Le “gasshō-zukuri” est un style architectural japonais unique. Sa forme ressemble aux mains jointes et c’est pourquoi on l’appelle “gasshō-zukuri”. (“Gasshō(合掌)” signifie joindre les mains.) Son toit est en chaume et l’angle du toit est très raide. Mais cette forme convie au climat de cette région où il tombe beaucoup de neige. Et puis, dans les combles spacieux, les gens faisaient activement de la sériciculture de la fin de l’époque d’Edo au début de l’ère Shōwa et elle subvenait à la vie des gens dans cette région. Les maisons de “gasshō-zukuri” sont construites face au nord et au sud, pour diminuer la durée d’ensoleillement. Grâce à cet ordre, il fait frais en été et il fait doux en hiver.

 

Histoire

Les maisons de “gasshō-zukuri” ont été construites à partir du milieu de l’époque d’Edo jusqu’au début de l’ère Shōwa dans la région du village Shirakawa (Gifu) à Gokayama (Toyama). On dit que la plus ancienne maison existante a été construite il y a environ 300 années. Toutefois, le nombre de maisons de “gasshō-zukuri” a diminué de 300 à 190 entre 1924 et 1961 à cause de la submersion du village par la construction du barrage, la disparition des petits villages et les incendies. Alors les habitants des villages se sont rassemblés et ont commencé à agir pour conserver ces maisons. Comme leur action à été remarquée, en 1995 les villages de “gasshō-zukuri” dans Shirakaza-gō et Gokayama ont été inscrits au patrimoine mondial.

 

Refaire la toiture

Les toits de chaume sont refaits tous les 30 ans. Ce travail est fait par les habitants, tous ensemble. 100 à 200 habitants y participent et il faut aider à refaire la toiture d’un habitant qui a aidé à refaire de votre maison. Cette coutume s’appelle “yui” (“Yui(結)” signifie lier). Grâce à cette coutume, les gens peuvent initier les générations futures à la technique traditionnelle pour refaire la toiture et ils gardent un lien fort.

 

 

【Le site de référence 

Mairie de Shirakawa 

Office de tourisme de Shirakawa-gō 

 

Je vous remercie de lire cet article. S’il vous a intéressé, pressez “j’aime”
et partagez cet article sur SNS. Si vous avez des questions ou un avis, laissez un commentaire. Merci.

1+

COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.