CULTURE

Kotatsu : un appareil de chauffage japonais

Le kotatsu est un appareil de chauffage japonais que l’on l’utilise en hiver dans chaque maison. C’est un appareil familier au Japon mais comment est-il utilisé? Comment a-t-il pris racine dans la vie quotidienne? Dans cet article, je vais vous présenter le kotatsu, un appareil de chauffage représentatif de l’hiver japonais.

Le kotatsu, c’est quoi?

Le kotatsu est un appareil de chauffage traditionnel au Japon. Un radiateur est fixé sous la table basse qui est recouverte d’une couverture. L’intérieur du kotatsu est chaud alors on peut réchauffer le corps glacé en mettant les pieds sous la table. S’asseoir autour du kotatsu est un des traditions de l’hiver japonais.

Histoire du kotatsu

hori-gotatsu sans couverture

Origine du kotatsu

L’origine du kotatsu est ancienne et remonte à l’époque de Muromachi. Les gens recouvraient les braises moins chaudes de cendres de l’irori1. Ils mettaient une table simple et la couvraient avec des vêtements. C’était un archétype du kotatsu. À l’époque d’Edo, le kotatsu était varié. Il y avait un kotatsu avec une table bien dressée et couverte d’une couverture. En plus, il y avait un kotatsu dans lequel les gens pouvaient mettre les pieds dedans car le plancher était profondément creusé sous la table.

Propagation du kotatsu

mame-tan

Le kotatsu qui s’est propagé dans la vie quotidienne était un kotatsu mobile composé d’un hibachi2 et d’une table.
À l’ère de Meiji, le hori-gotatsu a été créé par un céramiste anglais. On pouvait utiliser ce kotatsu en s’asseyant ce qui n’obligeait pas à se tenir assis les jambes pliées parce que le plancher était très bas. Il s’est propagé petit à petit dans la vie quotidienne et même aujourd’hui on le voit souvent dans certains tavernes.
À l’ère de Shōwa, les gens ont commencé à utiliser le “mame-tan” pour allumer du feu. Le mame-tan est constitué de poudre de charbon qui s’éteint moins vite que le charbon. Après, les gens ont commencé à l’utiliser pour le kotatsu. Ils ont mis des mame-tans allumés dans une boîte en fer et l’ont utilisé en la fixant au dessous de la table.

Kotatsu d’aujourd’hui

En réalité, le kotatsu électrique existait déjà à la fin de l’ère de Taishō. On pouvait l’utiliser sans souci de brûlures, d’incendied et d’intoxicationd par l’oxyde de carbone. Comme on n’avait pas besoin d’allumer le feu, il s’est propagé après la Seconde Guerre mondiale. Sur le kotatsu électrique vendu à cette époque, la couleur du radiateur était blanche donc les gens ont douté s’il pouvait vraiment chauffer ou pas. C’est la raison pour laquelle les ventes de kotatsu n’ont pas augmenté.
Donc vers 1960, la couleur du radiateur a changé en rouge pour exprimer la chaleur et s’est bien vendu. Aujourd’hui, beaucoup de familles ont des climatiseurs et des chauffages au sol alors le pourcentage d’utilisation du kotatsu a tendance à diminuer. Selon une donnée de 2017, 52% de familles n’en ont pas.

 

 

1 âtre central carré creusé dans le sol au milieu de la pièce
2 braseros, généralement en céramique

【Le site de référence】
Wa no Suteki

Je vous remercie de lire cet article. S’il vous a intéressé, pressez “j’aime”
et partagez cet article sur SNS. Si vous avez des questions ou un avis, laissez un commentaire. Merci.

1+

COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.