CULTURE

Les plaisirs des nouvel an: le nengajō et l’otoshidama

Au Japon, on fête solennellement le nouvel an et on souhaite la bonne année avec la famille. Il y a quelques coutumes pour le nouvel an, mais parmi elles, je crois que le nengajō et l’otoshidama sont les plus attrayants pour les gens. Dans cet article, je vais vous présenter le nengajō et l’otoshidama qui sont les deux premiers plaisirs du nouvel an.

 

Nengajō

Le nengajō, c’est quoi?

Le nengajō est une carte postale pour adresser les vœux du nouvel an. Originairement, les gens les envoyaient aux personnes qui habitaient loin et que l’on ne pouvait pas aller voir directement. Aujourd’hui, on les envoie non seulement pour souhaiter la bonne année mais aussi pour donner de ses nouvelles et remercier des services de l’année passée. Regarder les nengajō de la famille et des amis, c’est un des plaisirs du nouvel an.

Histoire du nengajō

La tradition du nengajō remonte à l’époque de Heian. Car dans un document noble de cette époque-là, il y a la présentation d’une phrase en exemple pour les vœux du nouvel an. Donc on pense qu’il y avait déjà la tradition d’adresser les vœux au nouvel an par courrier. Le nengajō s’est répandu dans tout le pays à l’époque d’Edo, mais à cette époque-là aussi, ce ne sont que les personnes les plus riches comme les commerçants et les artisans qui pouvaient envoyer les nengajōs. Enfin comme la poste a été fondée à l’ère de Meiji pour envoyer des lettres et des nengajōs, le nengajō a pris racine profondément et largement dans la vie quotidienne de la culture japonaise.

Nengajō d’aujourd’hui

Aujourd’hui la population qui envoie des nengajōs diminue à cause du développement d’internet et des réseaux sociaux. La jeunesse n’en envoie guère. Pourtant il y a une tendance qui fait que plus on prend de l’âge, plus on commence à échanger des nengajōs. C’est pour donner des nouvelles de mariage ou des enfants avec des photos à la famille et aux vieux amis qui habitent loin. En plus, généralement, le nengajō a son propre numéro imprimé pour la loterie. Alors on s’amuse à tenter la chance à la nouvelle année.

 

Otoshidama

L’otoshidama, c’est quoi?

L’otoshidama est de l’argent offert aux enfants pour le nouvel an. En général, quand on leur en donne, on met de l’argent dans une petite enveloppe qui s’appelle “pochi-bukuro”. Plus les enfants grandissent, plus la somme augmente et on arrête souvent d’en donne quand ils ont 18 ans.

Histoire de l’otoshidama

Selon une théorie, l’otosidama était originairement du mochi1. Le kagami-mochi qui est un des décorations représentatives du nouvel an est une offrande pour le dieu du nouvel an. On pense que l’âme du dieu vivait dedans. Autrefois le kagami-mochi était divisé aux membres de la famille par le chef de famille. Les gens appelaient ce mochi “otoshidama”. (ça s’écrit “御年魂” en caractère chinois et “御” signifie le titre honorifique, “年” signifie l’an et “魂” signifie l’âme.) Cette coutume a été propagée dans tout le pays et de plus en plus ils ont commencé à offrir non seulement du mochi mais aussi des cadeaux ou de l’argent. En effet on les appelle l’otoshidama. (ça s’écrit “御年玉” et “玉” signifie la pierre précieuse ou la perle.) Après la forte croissance économique (1954-1973), l’otoshidama est devenu plutôt de l’argent dans les villes et il a changé comme un cadeau des supérieurs aux inférieurs. À part ces relations, le nom a changé comme “onenga” ou “onenshi”.

Otoshidama d’aujourd’hui

Aujourd’hui, il y a nombreux d’enfants qui reçoivent beaucoup d’otoshidama. En plus, il y a une tendance que beaucoup de jeunes hommes le reçoivent encore de leurs parents et leurs grands parents quand ils ont plus de 20 ans sous l’influence de la basse de la natalité. L’utilisation de l’otosidama est variée mais quand ils ont petits, leurs parents leur font souvent des économies. Après l’adolescence, ils peuvent l’utiliser librement et il y a une forte tendance d’acheter des appareils électroniques, des vêtements ou des jeux vidéos.

 

 

1 pâte de riz cuite à la vapeur et passée au pilon

 

【Le site de référence】
Kitamura
All About

Je vous remercie de lire cet article. S’il vous a intéressé, pressez “j’aime” 
et partagez cet article sur SNS. Si vous avez des questions ou un avis, laissez un commentaire. Merci.

0

COMMENT

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CAPTCHA


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.